• logo temps
    25.10.2015
    « Pour célébrer leurs trente ans de collaboration et achever leur périple brahmsien entamé en 1994, les quatre archets lausannois se sont enrichis du violoncelle de François Guye et de l’alto de Nicolas Pache. Cette belle complicité rend un hommage fraternel, d’une grande sensibilité, d’une belle rondeur et d’une fraîcheur très tendre à ces deux pièces majeures marquées au sceau de la jeunesse, de la nature et de l’affection. Magnifique. »

     

  • crescendo
    12.1.2015
    «  Prônant une approche classique d'une grande hauteur de vues et d'une remarquable finesse, où la sensibilité ( réelle) et l'émotion (finement maîtrisée) sont subtilement rendues plutôt que d'être étalées en optant pour une excessive luxuriance sonore ou un vibrato mécanique, les subtils musiciens suisses nous livrent un Brahms aristocratique dont ils font, à juste titre, le plus classique des romantiques. »

     

  • hebdo
    24.11.2014
    « La manière délicate et déterminée avec laquelle les interprètes passent d’un climat à un autre rend magnifiquement le relief de ces pages où se bousculent, se répondent, se succèdent des moments d’errance, de certitude, d’enthousiasme, de doute, d’entredeux. »

     

  • FOCUS
    24.1.2014
    «  La respiration commune des 6 archets déploie le geste symphonique auquel Brahms pensait en ouvrant ainsi les limites de son écriture pour cordes.(...)(Un) tout grand album, indispensable à qui veut saisir l'importance de ces deux opus pour comprendre la psyché brahmsienne. »

     

  • lemonde
    20.12.2001
    "... une ampleur de style, une richesse de sonorités, un sens de la musique intérieure, une flamme et une souplesse toutes latines... Le Quatuor Sine Nomine fait indiscutablement partie des meilleures formations actuelles." (Le Monde de la Musique)

     

  • nzz
    “Die vier jungen Westschweizer vereinen die Ernsthaftigkeit der Vorbereitung, die Präzision des Zusammenspiels und die Ruhe der Überzeugungskraft.” (Neue Zürcher Zeitung)

     

  • nzz
    "Das Quatuor Sine Nomine hat nicht nur keinen Namen, es hat auch keinen Stil. Diese Bemerkung ist nicht etwa als Tadel, sondern als Lob gemeint. Denn, die vier Herren der Westschweizer Streichquartetts, die seit 1982 in derselben Besetzung spielen, sind ware Verwandlungskünslter" (...) Thomas Schacher, NZZ, octobre 2004

     

  • nyt
    ... precise but wholly natural... they are models of informed taste..."

     

  • lat
    “... their intonation could be the envy of any quartet... a superbly blended middleweight ensemble tone that remained lustrous and focused....” (Los Angeles Times)

     

  • repertoire
    “La beauté du lyrisme, l’évidence expressive y donnent lieu à des instants grandioses. ” (Répertoire)

     

  • ed
    "Kamermuziek als poëzie"

     

  • gazzettadireggio
    "... una aristocratica sicurezza di dialogo degna del massimo alloro."

     

  • ln
    “Man hat den Eindruck, die Musiker des Sine Nomine Quartetts können alles, was sie wollen – mit immenser Konzentration bei gleichwertigen Fähigkeiten der Spieler...”

     

  • lapresse
    “Chez les Sine Nomine, le résultat collectif est continuellement irréprochable à tous les plans.”

     

  • lausanne
  • vaud
  • espace2
  • loterie
  • asso amis
  • hemu
  • hemg
  • conservatoire